Catégories

Les chutes : un chat ne retombe pas toujours sur ses pattes

Les chutes : un chat ne retombe pas toujours sur ses pattes

Croire aux rumeurs peut vous amener à poser des actes très dangereux. La rumeur selon que le chat retombe toujours sur ses pattes est fausse. En prenant connaissance des exceptions et du mécanisme, vous serez en mesure de mieux prendre soin de votre félin.

La hauteur de la chute compte

D’une chute de faible hauteur, un chat très agile ou pas, tombera sur son dos ou à moitié sur ses pattes. En effet, la capacité des chats à se retourner sur leurs pattes se déclenche quelques secondes après que le chat remarque qu’il fait une chute. Une fois dans les airs, le chat doit se servir de ses yeux et de son appareil vestibulaire pour distinguer la direction de la chute. Ce seul réflexe ne suffira pas pour que le chat retombe indemne sur ses pattes. Avec ses moustaches, il peut très rapidement deviner la vitesse à laquelle il chute et la distance à parcourir encore avant de toucher le sol.

A lire aussi : Comment apprendre à son chat à ne pas fuir

Le calcul est instantané et seulement, à partir de ce moment le chat commencera par tourner sa tête et le reste de son corps. Dans un premier temps, l’avant du corps se tourne à 90 %. Instantanément, les pattes avant sont tendues et le reste du corps suit le mouvement, mais les pattes arrière sont gardées repliées. Selon la hauteur et la force de la chute, le chat peut répéter le mouvement autant de fois qu’il faudra pour limiter l’impact. Malgré la vitesse du calcul incluant ces mouvements dans le réflexe du félin, le mécanisme ne peut être opérationnel s’il chute d’une très faible hauteur. Il aurait à peine le temps de dresser ses moustaches qu’il aurait le dos au sol.

L’âge et le bien-être comptent aussi

Cette capacité du chat à se retourner sur lui-même est certes innée, mais elle se perfectionne. En effet, un chaton et un chat adulte ne réussiront pas cette acrobatie de la même manière. D’abord, un chaton de quelques jours ne sait pas retomber sur ses pattes. Vous devriez attendre entre 3 et 4 semaines pour que votre chaton puisse faire un basculement latéral. Il se perfectionnera en grandissant. La capacité de redressement est possible grâce aux clavicules flottantes et à la flexibilité de la colonne vertébrale.

A lire également : Comment se comporte un chat malade ?

Vous convenez qu’un chaton de quelques jours n’a pas encore les clavicules solides, ni la colonne vertébrale suffisamment dure pour cette acrobatie aérienne. Ses os et ses muscles connaissent la maturité à partir de la troisième semaine. En vieillissant également, le chat perd progressivement son adresse. Il fera de faux pas et ne retombera pas sur ses pattes. Vous ne devrez pas non plus être surpris de voir un chat avec des problèmes de santé ou d’anatomie rater ses atterrissages.

Articles similaires

Lire aussi x