Catégories

Les chutes : un chat ne retombe pas toujours sur ses pattes

Les chutes : un chat ne retombe pas toujours sur ses pattes

Croire aux rumeurs peut vous amener à poser des actes très dangereux. La rumeur selon que le chat retombe toujours sur ses pattes est fausse. En prenant connaissance des exceptions et du mécanisme, vous serez en mesure de mieux prendre soin de votre félin.

La hauteur de la chute compte

D’une chute de faible hauteur, un chat très agile ou pas, tombera sur son dos ou à moitié sur ses pattes. En effet, la capacité des chats à se retourner sur leurs pattes se déclenche quelques secondes après que le chat remarque qu’il fait une chute. Une fois dans les airs, le chat doit se servir de ses yeux et de son appareil vestibulaire pour distinguer la direction de la chute. Ce seul réflexe ne suffira pas pour que le chat retombe indemne sur ses pattes. Avec ses moustaches, il peut très rapidement deviner la vitesse à laquelle il chute et la distance à parcourir encore avant de toucher le sol.

A lire en complément : Vacciner son chat : un geste responsable pour prévenir les maladies

Le calcul est instantané et seulement, à partir de ce moment le chat commencera par tourner sa tête et le reste de son corps. Dans un premier temps, l’avant du corps se tourne à 90 %. Instantanément, les pattes avant sont tendues et le reste du corps suit le mouvement, mais les pattes arrière sont gardées repliées. Selon la hauteur et la force de la chute, le chat peut répéter le mouvement autant de fois qu’il faudra pour limiter l’impact. Malgré la vitesse du calcul incluant ces mouvements dans le réflexe du félin, le mécanisme ne peut être opérationnel s’il chute d’une très faible hauteur. Il aurait à peine le temps de dresser ses moustaches qu’il aurait le dos au sol.

L’âge et le bien-être comptent aussi

Cette capacité du chat à se retourner sur lui-même est certes innée, mais elle se perfectionne. En effet, un chaton et un chat adulte ne réussiront pas cette acrobatie de la même manière. D’abord, un chaton de quelques jours ne sait pas retomber sur ses pattes. Vous devriez attendre entre 3 et 4 semaines pour que votre chaton puisse faire un basculement latéral. Il se perfectionnera en grandissant. La capacité de redressement est possible grâce aux clavicules flottantes et à la flexibilité de la colonne vertébrale.

Lire également : Les chats sans abri : comment aider et protéger les chats errants de votre quartier

Vous convenez qu’un chaton de quelques jours n’a pas encore les clavicules solides, ni la colonne vertébrale suffisamment dure pour cette acrobatie aérienne. Ses os et ses muscles connaissent la maturité à partir de la troisième semaine. En vieillissant également, le chat perd progressivement son adresse. Il fera de faux pas et ne retombera pas sur ses pattes. Vous ne devrez pas non plus être surpris de voir un chat avec des problèmes de santé ou d’anatomie rater ses atterrissages.

Les mécanismes de la chute : comment un chat s’adapte-t-il à son environnement ?

Les chats ont un système très performant qui leur permet de s’adapter à leur environnement lorsqu’ils chutent. Tout commence lorsque le chat tombe, il se met en état d’alerte et utilise ses sens pour évaluer la situation dans laquelle il se trouve. Il analyse rapidement les éléments présents autour de lui tels que le vent, les objets ou encore les mouvements qu’il peut percevoir.

Une fois cette première étape effectuée, le chat doit agir vite et efficacement pour éviter tout risque de blessure grave. Pour cela, il va utiliser plusieurs mécanismes en fonction de l’environnement dans lequel il a chuté. Par exemple, si la chute a lieu dans un endroit confiné comme une pièce ou un couloir étroit, le chat va réduire sa surface corporelle au maximum pour freiner sa chute. Il collera son corps contre les parois afin de frotter sur elles et ainsi ralentir sa descente.

Dans un espace plus vaste comme une cour ou un jardin entouré d’arbres et d’autres plantations hautes, le chat déploiera ses membres afin d’accroître sa surface corporelle pour augmenter la résistance à l’air, ce qui lui permettra aussi de ralentir sa chute. La capacité des chats à minimiser leurs blessures lorsqu’ils tombent est impressionnante !

Que faire en cas de chute ? Les gestes à adopter pour aider son chat à se remettre

Bien que les chats soient des maîtres dans l’art de la chute, il peut arriver qu’ils se blessent malgré leur grande agilité. Si cela arrive à votre chat, ne paniquez pas et suivez ces quelques gestes pour lui apporter le plus rapidement possible les premiers soins.

Premièrement, vérifiez si votre chat est conscient et respire normalement. Examinez-le attentivement afin de détecter d’éventuelles fractures ou saignements. S’il y a une fracture évidente visible (patte pliée anormalement), ne touchez surtout pas cette patte car vous risquez de causer plus de douleur au chat.

Si le chat semble en état de choc (respiration rapide, pupilles dilatées), enveloppez-le confortablement dans une couverture chaude et calme jusqu’à ce que vous puissiez amener votre animal chez un vétérinaire.

Pensez à bien emmener votre animal chez un professionnel qualifié pour s’assurer qu’il n’y ait aucune blessure interne qui pourrait mettre sa vie en danger. Les chats sont très résistants mais ils ont besoin d’aide lorsqu’ils subissent une grosse chute !

Les risques liés aux chutes : fractures, blessures internes, traumatismes crâniens

Les chats sont des animaux qui aiment explorer leur environnement et grimper sur les hauteurs, mais cela peut parfois être risqué. Effectivement, une chute de quelques mètres peut entraîner des blessures importantes chez un chat.

Les fractures sont l’une des conséquences les plus fréquentes liées à une chute chez le chat. Les pattes sont particulièrement vulnérables car elles absorbent tout le poids du corps lors d’un impact au sol. Les fractures peuvent aussi se produire au niveau du bassin ou de la colonne vertébrale, ce qui peut avoir des conséquences graves pour l’animal.

Au-delà des fractures, il existe aussi d’autres blessures internes, telles que des saignements internes pouvant causer une hémorragie interne pouvant mettre en danger la vie de votre animal si elle n’est pas prise en charge rapidement. Vous devez surveiller attentivement votre chat après une chute pour détecter toute douleur ou anomalie.

Les chutes peuvent provoquer des traumatismes crâniens. Ces derniers peuvent altérer gravement le cerveau et affecter son fonctionnement normal. Si vous remarquez que votre chat présente certains symptômes tels qu’une désorientation ou un comportement inhabituel suite à une chute importante, vous devez consulter un vétérinaire dans les plus brefs délais.

Les précautions à prendre pour éviter les chutes : sécuriser les fenêtres, éviter les balcons, surveiller les surfaces glissantes

Vous devez prendre des précautions pour éviter que votre chat ne tombe accidentellement et ne se blesse. Voici quelques conseils pour sécuriser l’environnement de votre félin.

La première mesure à prendre consiste à sécuriser les fenêtres. Les chats sont curieux par nature et adorent observer le monde extérieur, mais il suffit d’un moment d’inattention pour qu’ils chutent du rebord de la fenêtre. Vous pouvez installer des grillages ou des filets spécialement conçus pour empêcher votre chat de s’échapper.

Évitez les balcons, surtout si vous habitez en hauteur. Même si certains chats ont un excellent sens de l’équilibre, une mauvaise chute peut avoir des conséquences désastreuses sur leur santé. Si vous tenez absolument à offrir cette vue imprenable sur la ville à votre animal, assurez-vous que le balcon soit entièrement sécurisé avec un grillage résistant.

Les surfaces glissantes peuvent aussi être dangereuses pour les chats car elles réduisent leur adhérence au sol et augmentent donc le risque de chute. Il peut s’agir notamment des dalles en céramique ou encore du carrelage humide dans la salle de bain. Pour éviter ce type d’accidents domestiques, vous pouvez mettre en place des tapis antidérapants ou tout simplement essuyer toutes les surfaces humides.

Même si nos amis félins possèdent un remarquable instinct qui leur permet souvent d’amortir leurs chutes, cela ne veut pas dire qu’il faut sous-estimer les risques auxquels ils sont confrontés. En adoptant des mesures préventives pour rendre leur environnement sûr, vous pouvez protéger votre chat de tout danger et lui offrir un univers serein où il peut se déplacer librement en toute sécurité.

Articles similaires

Lire aussi x