Catégories

Comment se comporte un chat malade ?

Comment se comporte un chat malade ?

Les chats, comme tous les autres animaux d’ailleurs, ne sont pas à l’abri des maladies. Si ces derniers ne peuvent pas alerter comme des humains, vous pouvez reconnaître un chat malade dans la façon dont il se comporte. Découvrez dans ce guide quelques signes pouvant vous mettre la puce à l’oreille.

Chat malade : un changement dans le comportement

Avant même de vous appuyer sur l’état physique de votre animal pour poser un diagnostic, un chat malade va avant tout changer de comportement. C’est une façon de communiquer son mal-être. Dans la pratique, les changements de comportement peuvent varier selon les cas.

A lire également : Les avantages des croquettes sans céréales pour le chat d'intérieur

Un chat qui est d’habitude docile et calme, peut devenir agressif et asocial. Il peut donc griffer ou mordre toute personne souhaitant le peloter ou s’approchant un peu trop près. Ce sont des comportements qui doivent vous alerter sur l’état de santé de votre animal.

Néanmoins, l’agressivité n’est pas le seul changement de comportement que vous pouvez observer. Un chat qui est d’habitude communicatif peut du jour au lendemain devenir silencieux. L’inverse peut également arriver. Vous pourrez aussi remarquer un changement dans la fréquence à laquelle il rejoint sa litière. Dans ce cas, il s’agit généralement d’une infection urinaire.

A lire aussi : Conseils pour prendre soin d'un chaton

Pour résumer, le chat malade se comportera de façon anormale. Puisque c’est votre animal de compagnie, vous seul pouvez savoir s’il se comporte inhabituellement ou non. Parfois, il faudra être très attentif pour détecter le moindre écart.

Quels autres signes peuvent alerter ?

chat malade

Il n’y a pas seulement le changement de comportement qui peut vous indiquer que votre chat est malade. De nombreux autres facteurs peuvent être alarmants. Un signe dont on peut s’apercevoir facilement est le refus de s’alimenter.

Un chat malade peut avoir du mal à manger ou à boire. Certains sujets peuvent s’alimenter, mais la quantité consommée est nettement inférieure à la normale. Votre animal de compagnie va donc logiquement perdre du poids.

La variation de sa température corporelle devra également vous alerter. Cette dernière doit être forcément comprise entre 38 et 39 °C, quelles que soient les saisons. Au moindre comportement inhabituel, prenez sa température rectale. Si elle est inférieure à 38 °C, l’animal souffre d’hyperthermie.

Par contre, il aurait de la fièvre avec une température supérieure à 39 °C. Dans les deux cas, la vie du chat est en danger. Il peut aussi arriver que celui-ci ait des convulsions. Dans ces cas, il s’agit de problèmes neurologiques qu’il faudra prendre en charge sans attendre. Les problèmes dermatologiques peuvent indiquer un mal-être de votre chat. Si ses poils ne tombent pas, ils peuvent être gras, cassants ou ternes.

Le chat malade peut également :

  • faire de la diarrhée ;
  • connaître des épisodes de vomissements ;
  • avoir les yeux qui coulent ;
  • avoir une mauvaise haleine, etc.

En réalité, il existe une kyrielle de symptômes permettant de détecter un chat malade. À vous d’être attentif à ceux-ci.

Les différents types de maladies chez les chats

Il existe différents types de maladies qui peuvent toucher les chats. Les affections virales et bactériennes sont fréquentes chez ces animaux domestiques.

La gastro-entérite est une pathologie intestinale souvent rencontrée chez le chat, notamment lorsqu’il a été en contact avec des aliments ou des objets contaminés par des agents pathogènes, tels que la salmonelle ou l’e-coli. La maladie peut provoquer une diarrhée sanglante ainsi qu’une forte déshydratation si elle n’est pas rapidement prise en charge.

Le coryza est aussi une affection très courante chez les chats, particulièrement ceux vivant en collectivité comme dans les refuges pour animaux. Cette infection respiratoire causée par un virus se manifeste par une conjonctivite, un écoulement nasal purulent, de la fièvre et une perte d’appétit.

Les infections urinaires font aussi partie des maux dont souffrent régulièrement les chats. Elles peuvent être causées par plusieurs facteurs tels qu’une alimentation déséquilibrée ou encore le manque d’hygiène. Les symptômes à surveiller comprennent l’incontinence urinaire, la présence de sang dans leur urine et leurs difficultés à trouver leur position habituelle quand ils vont aux toilettes.

Les chats peuvent aussi être affectés par des maladies chroniques telles que l’insuffisance rénale, l’hyperthyroïdie ou encore le diabète. Ces maladies sont plus difficiles à détecter car elles ont une progression insidieuse et peuvent ne se manifester qu’à un stade avancé.

Pour prévenir ces affections et assurer la santé de votre chat, il faut prendre soin de sa nutrition en lui donnant une alimentation équilibrée adaptée à son âge et à son style de vie. Il est aussi recommandé d’emmener régulièrement votre animal chez le vétérinaire pour des bilans médicaux complets qui permettront de déceler toute anomalie au plus tôt.

Comment prévenir les maladies chez les chats

La prévention des maladies chez les chats est essentielle pour leur assurer une bonne santé tout au long de leur vie. Voici quelques conseils pratiques à suivre pour garantir le bien-être de votre animal de compagnie.

Vous devez faire vacciner votre chat dès son plus jeune âge. Les vaccins permettent en effet de le protéger contre différentes pathologies telles que la fièvre typhoïde ou encore la rage, qui sont très contagieuses et peuvent mettre sa vie en danger.

Vous devez éliminer les bactéries et virus pouvant causer des maladies chez le chat. Nettoyez régulièrement les surfaces fréquemment utilisées par votre animal (gamelles, litière) avec des produits désinfectants appropriés.

Une alimentation équilibrée et saine joue aussi un rôle crucial dans la prévention des maladies chez le chat. Il faut donc privilégier une alimentation adaptée à ses besoins nutritionnels spécifiques et éviter les aliments trop gras ou sucrés qui peuvent entraîner un surpoids ainsi que divers troubles métaboliques comme le diabète.

Emmenez votre chat régulièrement chez le vétérinaire pour effectuer un bilan médical complet. Cela permettra notamment au professionnel de détecter toute anomalie au plus tôt avant qu’elle ne se transforme en véritable pathologie nécessitant des traitements lourds et coûteux.

Prendre soin de votre chat en le vaccinant, en nettoyant régulièrement votre maison, en lui donnant une alimentation équilibrée et adaptée à ses besoins spécifiques ainsi qu’en effectuant des visites régulières chez le vétérinaire sont autant de mesures préventives qui contribueront non seulement à sa bonne santé mais aussi à son bonheur.

Articles similaires

Lire aussi x